Transcription littérale du texte sans les contractions de mots

Sachent tous que haults et puissants René sire de MONTEJEHAN, chevallier de l’Ordre, vicomte
de la Bellyère, baron de Sille, Combourg, Renac, Mortagne, Beaupreau et Chemillé, seigneur de Chollet,
de Beconière, la Jumelière, Bazoges, Rochetemer, Beaumond et Boischarruau et Dame Philippes de Montespedon
son espouse, à cause de leurdite seigneurie de Rochetemer par la mutation de feue Madamoiselle de LACOURT [sic], mère
de ladite Dame. Je, René GLAHET, escuyer, sieur de la Barbinière tien et advouhe à tenir à foy et hommage playn
et à plet et cheval de service quant le cas de mortemain y advient selon la coustume du pays. C’est
assavoir le lieu, village, terre, tenement et appartenances des Meurs, sis et situé en la paroisse de
la Veyrie, tenent d’une part aux terres de la Bouillière, d’autre aux terres de la Fromentinière,
et d’autre aux terres de la Panlière, lequel lieu et village est extimé une borderye de terre
hébergée ou environ. Et est ce que ledit GLAHET tient et advouhe tenir de vous ou nom que dessus,
et en icelles choses advouhe droit de fief et jurisdition [sic] foncière, telle que mes prédécesseurs et
moy avons accoustumé y avoir et user. Et ces choses et mondit présent fief et adveu vous baille
par escript, o protestation d’acroistre, d’amander, spéciffier et plus à plain confronter et desclerer, si
mestier est et tenu y soie. En tesmoing de ce, j’ay faict signer à ma requeste cestuy présent mondit fief
et adveu du seign manuel du notayre cy soubscript et à plus grant approbation faict seeller
du seel estably aux contractz audit lieu de Mortaigne. Et pour, icelluy présent fief et adveu,
présenter, ay constitué mes procureurs spécialement [demeuré en blanc], ausqueulx et chacun
d'eulx, seul et pour le tout, j’ay donné puissance d’en faire [et] d'en prendre réception. Faict et donné
audit lieu de Mortagne, le seziesme jour de novembre l’an mil cincq cens trente
et cincq.

GOCHET à la requeste
dudit GLAHET
escuyer

Traduction du texte en français actuel

Sachent tous que hauts et puissants René sire de MONTJEAN, Chevalier de l’Ordre, Vicomte
de la Bellière, Baron de Sille, Combourg, Renac, Mortagne, Beaupreau et Chemillé, Seigneur de Cholet,
de Beconnière, la Jumelière, Bazoges, Roche Thémer, Beaumond, et Boischarruau et Dame Philippe de Montespedon
son épouse à cause de leur dite seigneurie de Rochetemer par la mutation de feue mademoiselle de LA HAYE, mère
de la dite dame. Je (moi), René GLAHET, écuyer, sieur de la Barbinière, tiens et avoue tenir à foi et hommage plein
et à plaid et cheval de service quand le cas de mortemain y advient selon la coutume du pays. C’est
à savoir le lieu, village, terre, tènement et appartenances des Murs situé et servi en la paroisse de
la Verrie, tenant d’une part aux terres de la Bouillière, d’autre aux terres de la Fromentinière,
et d’autre aux terres de la Panlière, lequel lieu et village est estimé une borderie de terre
hébergée ou environ. Et c'est, ce que ledit GLAHET tient et avoue tenir de vous au nom que dessus,
et en ces choses avoue droit de fief et juridiction foncière telle que mes prédécesseurs et
moi avons accoutumé y avoir et user. Et ces choses et mon dit présent fief et aveu vous baille
par écrit, avec protestation d’accroître, d’amender, de spécifier et plus à plein confronter et déclarer si
besoin est et tenu y soie. En témoignage de cela, j’ai fait signer à ma requête celui présent, mon dit fief
et aveu, du seing manuel du notaire ci souscrit et à plus grande approbation fait sceller
du sceau fixé aux contrats au dit lieu de Mortagne. Et pour, ce présent fief et aveu, présenter, j'ai constitué mes
procureurs spécialement [demeuré en blanc], auxquels et chacun
d'eux, seul et pour le tout, j’ai donné puissance d’en faire et d'en prendre réception. Fait et donné
au dit lieu de Mortagne, le seizième jour de novembre l’an mil cinq cens trente
cinq.

GOCHET à la requête
du dit GLAHET
écuyer

Notes diverses

Plect ou Plaid : du verbe plaider, faire une demande
Morte-main : le fief n'est plus tenu "en main" et tombe en mortemain après le décès du vassal ou du seigneur à qui on fait l'aveu ; dans ce texte il s'agit du décès de Demoiselle de LACOURT
Demoiselle de LA COURT : erreur du scribe en fait il s'agit de Demoiselle de LA HAYE et non de LA COURT : j'ai vérifié !
o = avec
protestation est synonyme à l'époque et dans ce contexte : d'obligation de déclaration préalable, ou encore de mention préalable
mestier = besoin
établi = fixé, apposé

Référence du document : AD85 - Chartrier du Landreau - Titres de Rochetemer Tome I - cote 32J1 - folio 21 - vue 66/549 - Image colorisée

Aveu de René GLAHET écuyer Seigneur de la Barbinière rendu
à René de MONTJEAN chevalier Vicomte de la Bellière, … et Seigneur de la Roche Thémer, …
pour le fief des Murs situé en la paroisse de la Verrie

le 16 novembre 1535

Texte original

1535 - Aveu pour le fief des Murs - Paroisse de la Verrie - Vendée

René de MONTJEAN

Portrait de René de MONTJEAN alias MONTEJEHAN vers 1530

René de Montjean,
alias Montejean ou Montejehan, dernier du nom, était fils
de Louis de Montjean seigneur de Montjean (°1450ca – †1508)
et de Jeanne du Chastel dame de La Bellière (°1463ca – †1506).

En 1515, il hérite de la baronnie de la Bellière.

Grand seigneur intrépide, il est aussi prodigue et joueur.

En 1525 il est blessé et fait prisonnier à Pavie.

En 1526 il épouse Philippe de Montespédon, dame de Beauprèau.

En 1532 François Ier lui cède ses revenus de la riche baronnie de Fougères. Il joue, au titre de cette baronnie, un rôle important dans la signature du Traité d'Union avec la Bretagne durant cette année.

En 1537 il est Lieutenant Général pour la Campagne du Piémont où il commande les Gens de pied et compte comme chirurgien le célèbre Ambroise Paré. Il s'impose, durant cette année au Pas-de-Suze.

En 1538 il devient Maréchal de France, mais meurt à Turin durant l'automne de cette même année.

© Michel THOBIE - 2013/2016

ME CONTACTER

EXPERTISES

TRANSCRIPTIONS

ou

ACCUEIL


  Autres sites du même auteur :
- Librairie ABABLIO / achat-vente de gravures et livres anciens
- Généalogie REGNAULT de la Barre Saint-Juire (famille de Vendée)

Recommandation sur Facebook